Affaires étrangères / Europe

Renforcer le dialogue avec l’Algérie par le biais de l’APCE

Share this post

En tant que membre de la délégation française de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), j’avais déposé avec plusieurs collègues député(e)s, en janvier 2018 auprès du bureau de l’APCE, une résolution pour renforcer le dialogue parlementaire avec l’Algérie.
Depuis, le bureau a accepté d’en faire une mission visant à accompagner et anticiper la transition démocratique de ce partenaire important de la France en Afrique du Nord.

Le besoin d’un renforcement du dialogue avec l’Algérie

Les relations entre l’APCE et le Maroc, l’Algérie et la Tunisie se sont inégalement intensifiées depuis l’adoption d’une résolution en 2008, qui avait pour objectif de renforcer la coopération avec les pays du Maghreb, qui sont des piliers de la stabilité de la région euro-méditerranéenne.
Si l’on constate une amélioration des échanges avec l’Algérie, un véritable dialogue parlementaire reste encore à établir. Son importance est primordiale car l’Algérie, acteur essentiel de la rive sud de la Méditerranée, pourrait connaître, dans les années à venir, des réformes institutionnelles et politiques. L’expertise du Conseil de l’Europe s’avérerait alors utile.

C’est pourquoi je milite pour une poursuite des efforts dans la coopération avec l’Algérie et un renforcement du dialogue parlementaire fondé sur nos intérêts réciproques et le respect des valeurs universelles.
Je vous invite à retrouver la résolution en cliquant sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

Accords commerciaux: les assurances apportées par la Commissaire européenne au Commerce