Affaires étrangères / International

Voyage officiel à Taïwan – Groupe d’amitié France-Taïwan

Share this post

Avec des députés du groupe d’amitié France-Taïwan, Michel Herbillon, Eric Bothorel, Jérôme Lambert, Didier Quentin et Eric Strautman, je me suis rendu à Taïwan, du 10 au 15 septembre, à l’invitation du gouvernement taïwanais.

Taiwan est un pays de 23 millions d’habitants. C’est la 20e économie mondiale et la 15e puissance militaire. C’est un partenaire important pour la France au plan commercial mais aussi au plan scientifique.

Taiwan n’est pas reconnu par la communauté internationale du fait de la pression de la Chine qui la considère comme une de ces provinces.  Le pays est cependant totalement indépendant. Il mène une diplomatie parlementaire très active, par laquelle passe l’essentiel des relations politiques.

Pékin mène une stratégie de « sharp power », de plus en plus agressif à l’égard de ses voisins, et en particulier de Taiwan. La Chine a suspendu tout dialogue et se livre à des provocations militaires pour asseoir sa suprématie en mer de Chine.

Le déplacement avait donc plusieurs objectifs pour les taïwanais :

  • Afficher les bonnes relations franco-taiwanaises : nos rencontres avec les autorités (chef de l’État, gouvernement, parlement…) ont fait l’objet d’un large une large couverture médiatique ;
  • Nous présenter les domaines d’excellence de la société taïwanaise tant sur le plan économique que culturel ;
  • Renforcer encore la dynamique de coopération bilatérale.

Ce déplacement fut l’occasion de présenter l’approche Emmanuel Macron d’un partenariat stratégique indo-pacifique, fondé sur notre relation très forte avec l’Inde, le Japon et l’Australie. Le but est de renforcer la stabilité dans la région et d’assurer le respect du droit international. Cela passe par un dialogue avec notre partenaire chinois, dont les tendances hégémoniques se renforcent.

La première journée, outre le briefing avec les services français, fut placée sous le signe de l’industrie agro-alimentaire.

Distillerie du Whisky Kavalan à Yilan

Les visites officielles ont eu lieu avec M. CHUI Chui-Cheng, Vice-Ministre des Affaires Continentales M. Kelly Wu-Chiao HSIEH, Vice-Ministre des Affaires Étrangères et Mme la Présidente de la République de Chine (Taïwan), TSAI Ing-Wen. Au menu, stratégie indopacifique, relations avec la Chine et les États Unis, échanges économiques et humaines, la peine de mort… Entretien chaleureux et intense avec le Président du Yuan Legislatif, Jia-Chyuan Sub, et des députés.

Le Parlement taiwanais est plus houleux que le notre, et les citoyens ont un droit de révocation des députés !

Rencontre avec Jia-Chyuan Sub

S’en est suivi la visite de l’Institut de Recherche de Défense et Sécurité Nationale. Nous avons rencontré également Lin Tommy, Président de l’Alliance Française et de Hua Nan Bank. Je l’ai personnellement invité à Paris, pour lui faire rencontrer des acteurs de la place, car il envisage la création d’une filiale en France.

L’Institut de Recherche de Défense et Sécurité Nationale

Au plan culturel, le musée national est une pure merveille. Il rassemble les merveilles impériales qu’a emporté avec lui Chang-Kai-Check en fuyant la révolution communiste.

Le Temple Bao-An, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Nous avons également eu l’occasion de rencontrer les joyaux de la coopération française : l’IRCAD de Taiwan, institut de recherche sur la chirurgie non invasive, est une émanation de l’IRCAD de Strasbourg. Taïwan diffuse l’excellence française en microchirurgie dans toute l’Asie.

IRCAD Taïwan à la pointe de la microchirurgie

Nous avons participé à l’ouverture du Festival scientifique France-Taïwan et échangé avec la Vice-Ministre TSOU Yu-Han et Thierry Damerval, Président de la French National Research Agency. En tout, 68 projets ont été financés pour 35M d’€ en 10 ans, couvrant un nombre très large de domaine.

Festival scientifique France-Taïwan

Nous avons visité l’accélérateur de Taïwan qui accueillera bientôt les startups françaises à Taïwan, un des visages de French Tech Taïwan. Étonnant de voir comment la France est reconnue comme leader européen de l’innovation. Une évidente complémentarité avec Taïwan, plus fort sur le hardware (circuits et matériels électroniques) que sur le software. La cheville ouvrière du projet est un expert technique innovation, membre d’un réseau d’experts que j’avais développé quand j’étais directeur des entreprises au quai d’Orsay. Je constate avec regret que le MAEE a supprimé l’ensemble des postes du réseau cet été.

French Tech Taïwan

Enfin, un petit tour d’architecture comme un point final à cet enrichissant voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

Accords commerciaux: les assurances apportées par la Commissaire européenne au Commerce