Affaires étrangères / International

Sommet interparlementaire G5 Sahel – 13 décembre 2018 – Paris

Share this post

Pour une démocratisation de notre partenariat civil et militaire au Sahel !

C’est une initiative inédite : les parlementaires des pays du G5 Sahel et de l’Alliance Sahel se réunissent le jeudi 13 décembre au Palais Bourbon, à Paris, pour un Sommet interparlementaire G5 Sahel. Ce Sommet, placé sous la présidence de M. Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale française, sera l’occasion de présenter aux bailleurs de fonds et aux forces de sécurité internationale leur contribution pour faire réussir le G5 Sahel.

Depuis un an, les Assemblées nationales du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) et de la France se mobilisent collectivement en faveur d’un contrôle démocratique des partenariats civils et militaires dans la zone sahélienne.

De nombreux échanges préparatoires ont eu lieu dans chacun des pays du Sahel, à Paris, Bruxelles et New-York. Ils ont impliqué les différentes parties prenantes du G5 Sahel et de l’Alliance Sahel et ont permis la tenue d’un premier Sommet interparlementaire G5 Sahel le 17 juillet 2018 à Niamey, capitale du Niger, pays qui préside le G5 Sahel.

A cette occasion ont été adoptées, avec le soutien de M. Antonio Tajani, Président du Parlement européen, les recommandations des parlementaires, centrées autour d’une meilleure gouvernance du partenariat qui passe par un véritable contrôle parlementaire de l’utilisation de l’aide internationale.

Le 13 décembre prochain seront réunis à Paris plus de 75 parlementaires du Sahel et d’Europe, dont 7 Présidents d’Assemblée nationale, lesquels soumettront leurs recommandations aux représentants des forces de sécurité et des bailleurs de fonds représentés au plus haut niveau (les présidents des Assemblées nationales du G5 Sahel, de France et d’Italie ; le Chef d’État-major des armées françaises ; le Chef d’État-major de la force conjointe G5 Sahel ; le Secrétaire permanent du G5 Sahel, la Sous-Secrétaire générale des opérations de maintien de la paix).

Le Sommet de Paris permettra :

  • aux parlements sahéliens de porter les attentes des populations qu’ils représentent et d’adresser leurs recommandations ;
  • aux parlements des pays bailleurs d’indiquer leurs attentes vis-à-vis des partenariats civils et militaires au Sahel ;
  • aux représentants des forces de sécurité internationale et aux bailleurs de fonds de répondre à ces attentes et de s’engager concrètement en faveur d’un contrôle parlementaire renforcé.

Tout l’enjeu du Sommet de Paris est de faire bouger les lignes dans la gouvernance de l’aide civile et militaire au Sahel et d’obtenir le soutien le plus fort possible des partenaires internationaux aux recommandations des parlementaires. Cet événement représente une étape décisive dans le travail élaboré en commun, depuis un an, entre les parlementaires sahéliens et européens d’un côté, forces de sécurité et bailleurs de fonds de l’autre.

Pour le programme complet du Sommet interparlementaire G5 Sahel de Paris, c’est par ici !

Pour en savoir plus sur le texte complet de la Résolution de Niamey du 17 juillet 2018, cliquez ici !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires