Economie

L’attractivité de la France s’est confirmée en 2018, selon Business France

Share this post

En 2018, les investissements internationaux en France, présentés par l’agence nationale Business France, ont confirmé leur dynamisme malgré un environnement international marqué par une montée des tensions. L’an dernier, la France a attiré 20% des projets réalisés en Europe, contre 16% pour le Royaume-Uni et 14% pour l’Allemagne.

Avec 1.323 projets d’investissement étrangers enregistrés (contre 1.298 en 2017), la France attire toujours autant. La France a réussi à faire venir 420 nouvelles entreprises. Cette dynamique positive des investissements étrangers a produit des effets positifs, notamment sur l’emploi :

  • 302 emplois créés ou maintenus ;
  • 420 nouvelles entreprises ont décidé, en 2018, de faire confiance en la France ;
  • Les États-Unis conservent la 1ère place des pays investisseurs en France (18%).

Ils ont choisi la France

Depuis 18 mois, le gouvernement a fait de l’attractivité de la France l’une de ses priorités.

Ce regain d’attractivité s’est traduit par des investissements de 3,5 Mds €, comptant notamment 5 grands projets (Toyota, SAP, Facebook, Google et Novartis), qui se sont concrétisés depuis.

Cette trajectoire positive se concrétise partout en France. Illustration avec deux exemples :

  • En janvier 2018, le groupe pharmaceutique américain Allergan a annoncé un investissement de 48 M€ sur son site de Pringy-Annecy, en Haute-Savoie, qui doit permettre d’augmenter de 40% la capacité de production locale.
    Ce site emploie plus de 300 salariés, dont une quarantaine de chercheurs, et réalise environ 400 M€ de chiffre d’affaires.
  • Le géant américain du VTC, Uber, a choisi d’implanter son 1er centre de R&D en dehors de l’Amérique du Nord, à Paris. Le centre de technologies avancées de Paris (ATCP) se concentrera sur l’intelligence artificielle et les systèmes de gestion de l’espace aérien pour soutenir l’aviation urbaine à grande échelle. Uber investira 20M d’euros au cours des 5 prochaines années pour développer son centre de mobilité urbaine du futur.

Un volontarisme politique fort

Ce résultat est lié à un changement de perception de la France mais aussi aux réformes entreprises afin de lever les freins à la croissance et favoriser la création d’entreprises et d’emplois : réductions des taux d’imposition des profits des entreprises, des taxes sur le travail et des cotisations obligatoires.

C’est également toute l’ambition de la loi PACTE, qui permettra de contribuer à l’attractivité de la France à l’international avec la simplification des seuils, la possibilité de créer son entreprise entièrement en ligne, le rapprochement entre recherche et entreprise pour favoriser l’innovation, et la réduction des délais et coûts des procédures de liquidation judiciaire pour faciliter le rebond des entrepreneurs.

En parallèle, le rapport bisannuel de l’OCDE a adressé un satisfecit aux réformes engagées par notre majorité, dont le volontarisme politique a permis de restaurer la confiance des investisseurs.

Pour en savoir plus :

👉 Pour le rapport Business France 2018 complet, cliquez ici!

👉 Les principaux résultats ⬇️⬇️⬇️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

Communiqué de presse – La France affirme clairement son ambition climatique dans les négociations commerciales avec les États-Unis

Ma proposition de résolution adoptée à l’Assemblée nationale : un progrès dans le contrôle parlementaire de la politique commerciale européenne !