Affaires étrangères / International

Mon action à l’international : APCE, Groupe amitié France-Niger, Israël/Palestine

Share this post
  • APCE – Malgré la crise, nous restons mobiliser pour défendre les droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit en Europe !

Comme durant la période de confinement, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) continue ses travaux de surveillance du respect des droits de l’Homme, de la démocratie et des libertés individuelles en Europe.

Président du groupe démocrate et libéral (ADLE), je reste pleinement engagé dans ces travaux avec mes collègues européens. A titre d’exemple, j’ai introduit, au nom des cinq groupes de notre Assemblée, une demande de rapport sur la réponse des États membres du Conseil de l’Europe à la pandémie du Covid-19. Nous nous devons, d’autant plus dans une période de crise comme celle que nous traversons, de rester vigilant en ce qui concerne les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit !

  • Groupe d’amitié France-Niger : le contrôle interparlementaire au service de la lutte contre la pandémie Covid-19

Pendant la crise sanitaire, nous avons maintenu le lien avec nos collègues membres du groupe d’amitié Niger-France. Nous avons organisé une visio-conférence réunissant une vingtaine de parlementaires français et nigériens afin de faire un point sur la pandémie, ses conséquences sur le terrain et l’impact de l’aide internationale. La région du Sahel concentre les défis à la fois sécuritaires, migratoires et en matière de développement. La communauté internationale s’est largement mobilisée ces dernières semaines, à l’image de la France qui a décidé de réorienter 1,2 milliard d’euros d’aide au développement pour la lutte contre la propagation du Covid-19 en Afrique. Nous devons maintenant nous assurer de la bonne utilisation de ces fonds afin d’en maximiser l’efficacité. Pour ce faire, les parlementaires des pays du Nord et du Sud doivent jouer leur rôle de contrôle de l’action publique !

Visioconférence avec le groupe d’amitié France-Niger de l’Assemblée nationale et le groupe d’amitié Niger-France de l’Assemblée nationale de la République du Niger

  • Les parlementaires européens opposés à l’annexion des territoires palestiniens en Cisjordanie par Israël

A l’initiative du député britannique Stephen Kinnock, nous avons abordé, le 10 juillet dernier, en visioconférence avec des collègues britanniques, irlandais et belges le projet d’annexion des territoires palestiniens par Israël, conformément à ce que proposait le plan de Paix de Donald Trump. Cette réunion fait suite à la lettre écrite par M. Avraham Burg, ancien Président de la Knesset (Parlement d’Israël), qui avait recueilli la signature de 1080 parlementaires européens.

Une telle décision de la part d’Israël mettra en péril la sécurité de tous ainsi que l’équilibre géopolitique de la région. Nous invitons les autres parlements, en Europe mais également aux États-Unis, à agir auprès de nos collègues de la Knesseth pour éviter cette annexion et de préserver la perspective d’une auto-détermination de la Palestine et de l’égalité en droit entre les peuples palestiniens et israéliens. C’est, pour nous, l’unique façon de garantir durablement la sécurité de l’Etat d’Israël et la stabilité de la région.

Visioconférence sur le projet d’annexion de la Cisjordanie par Israël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

Contribution des parlementaires du Comité Interparlementaire G5 Sahel dans la lutte contre la pandémie COVID-19

Communiqué de presse – Suivi du CETA : le 2e rapport du gouvernement confirme l’absence de conséquences négatives sur les filières agricoles sensibles

Arctique – Rencontre au Centre Arctique de Rovaniemi (Finlande) – APCE