Affaires étrangères / Circonscription / Economie

Commerce extérieur en circonscription comme à l’Assemblée nationale

Share this post

J’étais mardi dernier à l’Assemblée générale du Commerce Extérieur du département des Hauts-de-Seine (92) au potager du Dauphin à Meudon. J’ai pu remettre le prix du mentorat des Conseillers du Commerce extérieur de la France (CCEF) à MEOTEC, cabinet de conseil opérationnel qui accompagne ses clients dans la gestion de leurs projets et leurs transformations.

Une belle mobilisation à l’export accompagnée par le Plan de Relance de notre gouvernement avec 250 millions d’euros promis à l’international : prime à l’embauche des VIE, cofinancement des actions de promotion, etc.

J’ai d’ailleurs salué cette mobilisation du gouvernement pour accompagner nos PME et ETI à l’export dans le cadre du plan de Relance lors de l’audition par la Commission Affaires étrangères de Frank Riester, Ministre délégué au Commerce extérieur et à l’attractivité.

Les mesures prévues dans le Plan de Relance :

  • Mobilisation de l’ensemble de la Team France Export (Business France, les CCI, Bpifrance, les régions et les partenaires de l’export).
  • Renforcement des moyens de l’assurance-prospection, outil très sollicité par les PME et ETI qui se lancent à l’export. Cet outil devra désormais permettre de financer davantage de projets pour accompagner la transition écologique.
  • Soutien financier aux PME-ETI achetant des prestations de projections à l’export : le « chèque- export » prendra en charge jusqu’à 50 % des frais de participation à un salon international ou à l’achat d’une prestation de projection collective ou individuelle.
  • Chèque VIE : l’État prendra en charge 5000 € pour l’envoi en mission d’un VIE par une PME-ETI.
  • Doublement de l’enveloppe FASEP (50 M€), afin d’accroître le soutien aux exportateurs qui se positionnent sur les projets d’infrastructures dans les pays émergents et de permettre le financement d’études pour des infrastructures et des démonstrateurs pour des technologies innovantes, notamment en matière de transition technologique.

A  l’occasion de cette audition, j’ai également rappelé l’engagement des députés de la majorité depuis 3 ans en faveur d’une politique commerciale à la hauteur de nos priorités environnementales, sanitaires et sociales.

Alors que de nouveaux accords commerciaux sont en cours de négociation j’ai demandé qu’une étude soit réalisée sur l’impact de la crise sanitaire sur les filières agricoles sensibles.

Enfin sur le plan environnemental, si nous saluons la mobilisation de la France au niveau européen, nous demandons un renforcement de la prise en compte des questions de développement durable dans ces accords.

Pour voir mes interventions en Commission des affaires étrangères 👇👇👇

  • Ma question à M. le Ministre Frank Riester
  • La réponse du Ministre :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

CIP G5 Sahel – Séminaire 2020 à Ouagadougou (Burkina Faso)

Contribution des parlementaires du Comité Interparlementaire G5 Sahel dans la lutte contre la pandémie COVID-19

Communiqué de presse – Suivi du CETA : le 2e rapport du gouvernement confirme l’absence de conséquences négatives sur les filières agricoles sensibles