A la une / Circonscription

Newsletter de votre député – Juin 2021

Share this post

Pour avoir toutes les informations sur l’activité du député Jacques Maire, inscrivez vous à notre Newsletter en cliquant ici !

Vous trouverez dans cette nouvelle newsletter les sujets suivants:

Un point sur la situation sanitaire et vaccinale
  • Une réelle amélioration au plan national
  • Comme dans les Hauts-de-Seine
  • Les étapes d’un retour à la normale
  • Tous AntiCovid rentre dans la vie quotidienne
Mon action en circonscription
  • La pandémie à l’école – les demandes des associations de parents d’élèves
  • Forum de l’emploi – Meudon-la-Forêt
  • Sur le terrain avec l’Office National des Forêts (ONF)
  • Meudon : une police municipale exemplaire
  • La clinique de santé mentale de Bellevue fait face à une hausse des troubles psychiques
  • Plaquette d’honneur de l’Europe à la ville de Meudon
  • Visite de soutien à la brigade des sapeurs-pompiers à Meudon
  • Visite aux représentants de l’Église orthodoxe de Meudon et de l’Église protestante de Sèvres
  • Commémoration de la sortie des camps de concentration et de la Victoire du 8 mai 1945
Mes dossiers à l’Assemblée nationale et à l’international
  • Vote du projet de loi « Climat et Résilience »
  • Lancement de la Commission d’enquête sur les migrations
  • Pour une fin de vie libre et choisie
  • Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) : mon rapport sur Alexeï Navalny m’a conduit à être sanctionné par la Russie

Chères toutes, chers tous,

Retrouver notre vie d’avant. C’est ce que nous espérons tous ! Avec la levée progressive des mesures de freinage de l’épidémie, l’occasion nous est désormais offerte d’un retour durable à la vie normale. Vous êtes nombreux à m’avoir fait part de votre volonté de sortir au plus vite de cette période cotonneuse, anesthésiante, de confinement.

Ce déconfinement engagé depuis plusieurs semaines, nous le devons à une campagne de vaccination bien menée, dans laquelle tout le monde joue le jeu. Nous tous, en premier lieu, qui répondons présent en nombre ; les collectivités qui, à Meudon et Chaville en particulier, mobilisent locaux, praticiens, agents territoriaux et bénévoles pour rendre les centres de vaccination accessibles au-delà de la rentrée scolaire ; le gouvernement, qui a tenu la ligne de crête en créant un véritable pont logistique national approvisionné en quantités suffisantes.

Nous n’avons certes pas tout réussi, mais reconnaissons nos succès : le week-end dernier, nous avons dépassé le seuil des 30 millions de primo-vaccinés, soit plus d’un adulte sur deux ; nos écoles ont fermés le moins longtemps en Europe ; le nombre de faillites d’entreprises et de licenciements est resté limité grâce à un soutien massif (fonds de solidarité, prêts garantis par l’État, activité partielle, etc…).

Tout est donc prêt pour un réveil social, économique, culturel… à condition que les Français ne baissent pas la garde sur le plan de la vaccination et des gestes barrières, car le virus circule toujours.

Prêt aussi pour un réveil démocratique : vous élirez, les 20 et 27 juin prochains, vos conseillers départementaux et régionaux. Quel meilleur signe de retour à une France vivante qu’un beau taux de participation !

Votre député,
Jacques Maire


Jeudi 16 septembre à 19h
, nous nous réunirons pour faire le bilan après 4 ans d’action à vos côtés !

Pour vous inscrire dès maintenant, remplissez ce formulaire en cliquant ici !

J’espère vous y retrouver nombreuses et nombreux !


Point sur la situation sanitaire et vaccinale

Au regard des indicateurs épidémiologiques de circulation du Covid aux plans national et local, la situation sanitaire s’améliore de semaine en semaine.

Une réelle amélioration au plan national

 

Hier, 689 nouveaux cas ont été recensés pour un total de 12.374 hospitalisations, dont 2.068 patients en réanimation pour Covid (40,9% des lits en réa).

Le taux d’incidence a chuté à 43 pour 100.000 habitants, le taux de positivité à 1,5%.

Plus de 30 millions de Français vaccinés au 15 juin : objectif atteint en avance.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 30.472.434 personnes ont reçu au moins une injection (45,5% de la population, 58% des adultes), et 14.364.587 personnes deux injections (21,4% et 27,4%).

Ce succès est une réussite collective : soignants, élus, sapeurs-pompiers, personnels de la sécurité civile et bénévoles se sont mobilisés pour vacciner matin, midi et soir.

À partir d’aujourd’hui, mardi 15 juin, la vaccination est élargie aux adolescents de 12 à 17 ans, avec le consentement de leurs deux parents.

Une amélioration aussi dans les Hauts-de-Seine

 

Hier, 107 nouveaux cas ont été recensés.

Le taux d’incidence a chuté à 50,4 pour 100.000 habitants, le taux de positivité à 1,3%.

En Ile-de-France, 5,39 millions de personnes ont reçu au moins une injection, dont 16.000 dans le centre de vaccination de Meudon et 15.000 dans celui de Chaville-Sèvres-Ville-d’Avray. Comme partout en France, ces centres ouvrent désormais des créneaux de vaccination pour les 12-17 ans.

9 juin : nouvelle étape franchie dans le déconfinement

 

Parmi les mesures à retenir, notons :
  • Un couvre-feu décalé à 23h.
  • Le télétravail assoupli (fin du télétravail à 100%).
  • La réouverture intérieure des bars et restaurants, avec une jauge de 50% et 100% en terrasse (tables de 6 maximum).
  • Une jauge à 65% et limitation à 5.000 personnes pour les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle et les chapiteaux, les stades, les festivals en plein air assise
  • L’autorisation de l’activité sportive en intérieur, dans une salle de sport et en piscine, avec une jauge à 50%.
  • Autorisation de l’activité sportive de plein air dans la limite de 25 personnes.

30 juin : prochaine étape dans la levée des restrictions

 

  • La levée du couvre-feu.
  • Le pass sanitaire pour les événements de plus de 1.000 personnes.
  • La levée des limites de jauge (selon situation locale) dans les établissements recevant du public.
  • Les compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs, 2.500 personnes, avec pass sanitaire au-delà de 1.000 personnes.
  • Reprise des festivals en plein air debout : 4 m2 par festivalier, pass sanitaire au-delà de 1.000 personnes.
 

L’application TousAntiCovid rentre dans la vie quotidienne

 

Le 9 juin, le pass sanitaire et le carnet de rappel numérique sont entrés en vigueur.Le pass sanitaire est obligatoire pour les rassemblements de plus de 1.000 personnes et comporte un certificat de vaccination, preuve d’un test PCR ou antigénique négatif, ou un certificat de rétablissement du Covid.


Mon action en circonscription

  • La pandémie à l’école – les demandes des associations de parents d’élèves

L’obligation de maintenir la scolarité de nos enfants pendant la pandémie a été saluée par les familles.

Cependant, des associations de parents d’élèves de Sèvres et Chaville m’ont alerté sur les difficultés de certains établissements à assurer une continuité pédagogique pendant la pandémie en raison des absences d’enseignants non remplacés. Nous avons établi ensemble et les élus locaux, un point de situation précis. J’ai saisi la directrice académique des services de l’Éducation nationale de la nécessité de stabiliser les postes existants d’enseignants et de prévoir des remplaçants en nombre suffisants pour pallier les absences. Si la situation n’est plus aussi critique, la gestion en flux tendus des remplaçants montre ses limites à la première surchauffe.

Le collège de la Fontaine au Roy de Ville-d’Avray fermera de manière anticipée pour cause de travaux le 29 juin prochain. Je souhaite, dans l’intérêt des familles, que cette fermeture ne soit pas reconduite début septembre ou à l’occasion des prochaines vacances scolaires en 2021 et en 2022. À cette occasion, j’ai écrit à Georges Siffredi, président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

J’attends sa réponse sur ce point.

  • Forum de l’emploi – Meudon-la-Forêt

Avec l’équipe de Pôle Emploi, Marie-Hélène Jaulgey, directrice générale adjointe de la ville de Meudon, et le maire de Meudon, Denis Larghero

Le 2 juin à l’espace Robert Doisneau de Meudon-la-Forêt, s’est tenu le premier Forum Emploi et Formation #1 jeune 1 solution

La pandémie de Covid-19 a rendu plus difficile la recherche d’un premier emploi ou d’un stage pour les jeunes. Pour leur donner toutes les chances de retrouver une activité, ce forum réunissait organismes et employeurs proposant des formations, stages, contrats en alternance, emplois ou conseils pour la création d’entreprise.

Malgré le contexte difficile et les contraintes liées à la pandémie, employeurs et acteurs de l’insertion et de l’apprentissage ont répondu présent. J’ai soutenu cette initiative, qui, je l’espère, sera renouvelée l’an prochain.

  • Sur le terrain avec l’Office National des Forêts

 

Forêt de Meudon près de la Tour Hertzienne
avec le Directeur de l’ONF, Michel Béal, Marianne de Brito et les équipes de l’ONF

Le poumon vert des forêts de Meudon et de Fausses-Reposes représente 50% du territoire de la 8ème circonscription. Il est essentiel dans notre vie quotidienne mais aussi à l’échelle de la région parisienne.

De nombreux usagers et associations de la circonscription m’ont alerté sur les nombreuses coupes d’arbres effectuées en forêt. J’ai donc effectué, le 7 mai dernier, une longue visite pour prendre la mesure de la crise forestière et de l’action que mène l’ONF. Je remercie le directeur régional, Michel Béal, la responsable territoriale, Marianne de Brito, et leurs équipes de m’avoir accompagné.

Nous avons abordé quatre actions de l’ONF :

  • Les coupes de sécurité en limite de parcelle et de chemins, indispensables dans nos forêts urbaines et très morcelées : malgré les précautions prises, des accidents, parfois mortels, sont fréquents.
  • La sylviculture, qui a fait l’objet d’une réforme importante en 2017 : désormais les coupes rases mettant à nu les parcelles d’arbres d’une seule génération sont abandonnées au profit de futaies irrégulières. Des zones particulières sont laissées à l’état naturel pour permettre de développer la biodiversité. Une forêt n’est pas un parc !
  • La crise sanitaire: les châtaigniers sont atteints de la maladie de l’encre, un champignon qui reste dans le sol et dont le dérèglement climatique favorise le développement. Un hiver doux permet au champignon de proliférer et un été sec finit par tuer l’arbre. Sur certaines parcelles, l’ONF est contrainte d’effectuer des coupes sanitaires importantes et plante de nouvelles espèces, comme le chêne, le merisier, le cormier ou le cèdre de l’Atlas. Le plan de relance post-Covid permet d’accélérer le reboisement dans certaines parties de la forêt.
  • L’accueil du public, qui nécessite d’adapter les stationnements, la signalisation, l’entretien des sites.

La gestion de la forêt est complexe. Les explications sur place, permettent de comprendre qu’une gestion de long terme peut justifier des paysages bouleversés.

Cependant, les citoyens attendent une qualité de gestion toujours plus élevée. Or, la gestion d’une forêt péri-urbaine est coûteuse et l’ONF n’en a pas les moyens. Si certaines actions sont cofinancées par les collectivités, il donner à nos collectivités de nouvelles responsabilités dans la gestion de nos forêts : elles en ont les moyens et doivent répondre à l’attente sociale, en plein dialogue avec les citoyens et leurs associations.

Mais l’objectif ne peut être de nos forêts des parcs comme celui de Saint Cloud. Ce sont avant tout des espaces de nature en constante évolution, et qui doivent pouvoir préserver leur biodiversité menacée.

  • Meudon : une police municipale exemplaire

Avec Aurélie Godard, responsable de la police municipale de Meudon

Le 6 mai dernier, j’ai été accueilli par Aurélie Godard, responsable de la police municipale de Meudon : 16 policiers municipaux et 1 agent administratif, aidés par 34 caméras de vidéoprotection (18 à Meudon-la-Forêt et 16 à Meudon), veillent à la préservation d’un cadre de vie que nous souhaitons tous apaisé. C’est généralement le cas, mais la vigilance s’impose : je regrette la montée des incivilités, y compris de la part de citoyens toujours plus exigeants mais moins respectueux de ceux qui les protègent.

La police municipale de Meudon est exemplaire : loin des « cow-boys » de certaines villes voisines, elle est engagée dans une démarche de proximité tournée vers la prévention, en complémentarité des 70 policiers nationaux du commissariat de la police nationale.

La loi pour une sécurité globale, promulguée le 25 mai dernier, élargit les prérogatives judiciaires des agents de police municipale en leur permettant de constater d’avantages d’infractions, sous l’autorité du Parquet. Plus d’efficacité sur le terrain, moins d’administration !

Je soutiens nos forces de l’ordre, régulièrement décriées. La police fait un travail difficile au quotidien. J’adresse mes plus vifs remerciements à celles et ceux qui nous protègent !

  • La clinique de santé mentale de Bellevue fait face à une hausse des troubles psychiques

Avec M. Arnaud Gheysen et Mme Michèle Castelli, directrice régionale d’Orpéa

Le 30 avril dernier, j’ai répondu à l’invitation de M. Arnaud Gheysen, directeur de la clinique de santé mentale de Bellevue, et de ses équipes. Le secteur souffre face à la crise et a des attentes concernant la réforme de la tarification de la psychiatrie. J’ai partagé leurs préoccupations avec mes collègues députés en charge de la réforme à l’Assemblée nationale. La prise en charge de la santé mentale est encore insuffisamment assurée en France. Il faut l’aider !

  • Plaquette d’honneur de l’Europe à la ville de Meudon

De gauche à droite, Mme Gremillet, présidente de l’association Ruschmoor, Sylvie Vucic, maire adjointe, Georges Koch, Denis Larghero, Maire de Meudon et Virginie Lanlo, 1ère maire adjointe.

Meudon est engagée dans la construction de l’Europe depuis la réconciliation franco-allemande d’après-guerre jusqu’à aujourd’hui, en passant par l’élargissement de l’Europe après la chute du mur de Berlin. Elle a été distinguée par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), qui récompense les villes particulièrement actives à promouvoir les valeurs de l’Union européenne.

Le 9 mai dernier, j’étais fier de ma ville et heureux de représenter l’APCE à cette cérémonie. J’ai pu indiquer le rôle central de cette assemblée (qui siège à Strasbourg) dans la défense des droits de l’Homme en Europe, alliée de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Les sanctions, qui m’ont été infligées par Moscou en tant que rapporteur spécial sur l’empoisonnement et l’emprisonnement d’Alexeï Navalny, en sont le dernier témoignage.

La plaquette d’honneur de l’Europe est la dernière étape avant la plus haute distinction existante pour les collectivités : le Prix de l’Europe.

  • Visite de soutien à la brigade des sapeurs-pompiers à Meudon

De gauche à droite, l’adjudant Frédéric Têtard, nouveau chef de centre, et le capitaine Linden, commandant d’unité de la 16ème compagnie d’incendie et de secours.

La brigade des sapeurs-pompiers de Meudon–Sèvres–Chaville a été très sollicitée ces derniers temps, parfois de manière dramatique. Une présence 7 jours sur 7, jour et nuit, et intervenant en moins de dix minutes. J’ai tenu à lui témoigner le soutien de la représentation nationale, le 28 mai dernier.

Cette visite de « la cave au grenier  » fut l’occasion d’évoquer les travaux prévus à la caserne de la rue Lavoisier, à propos desquels des riverains inquiets m’avaient interpellé. Les locaux, certes bien entretenus, sont exigus et peu fonctionnels. Les pompiers doivent fréquenter très régulièrement des centres d’entraînement éloignés des Hauts-de-Seine, ce qui limite la disponibilité des moyens sur place. La réalisation d’un centre de formation et d’entraînement sur place est donc justifiée mais le lieu est sensible. J’ai donc saisi le préfet afin de souligner la nécessité d’une bonne insertion dans le quartier.

Les travaux menés avec la mairie ont permis de trouver des solutions qui répondent aux besoins de la brigade, tout en tenant compte des nuisances pour le voisinage : paysage, stationnement des camions.

Par ailleurs, j’ai pu apprécier la performance d’un nouveau petit camion adapté à nos rues et doté d’une grande échelle, pouvant se déployer à 30 mètres. Opérationnel depuis deux mois, il a déjà sauvé des vies en raccourcissant fortement le délai d’évacuation des blessés.

Enfin, nous avons évoqué la proposition de loi relative aux sapeurs-pompiers, qui vise à instaurer à terme un numéro unique d’urgence : le 112.

  • Visite aux représentants de l’Église orthodoxe de Meudon et de l’Église protestante de Sèvres

Avec le pasteur Schrumpf et Mme Odier

Il existe une vraie diversité des cultes dans nos communes. Si les communautés sont de tailles différentes, chacune mérite le même respect. J’ai poursuivi mes échanges auprès des représentants de différents cultes de la circonscription, notamment en liaison avec le projet de loi confortant le respect des principes de la République, qui concerne la laïcité, le financement et le contrôle des lieux de culte.

Le 4 juin dernier, j’ai rencontré le pasteur Schrumpf et Mme Odier, présidente du conseil presbytéral de l’Église unie protestante de Meudon-Sèvres-Ville-d’Avray.

L’Église protestante unie est la principale église protestante en France. L’antenne de Meudon-Sèvres-Chaville développe une activité d’entraide et de soutien aux sans-abris et aux personnes en difficulté sociale. Elle accompagne et les jeunes, par exemple avec le scoutisme. Dimanche, j’ai assisté à l’office à l’Église de la rue du Bassin pour mieux faire connaissance avec ce culte. Je remercie pour leur accueil le pasteur et ses fidèles.

Avec Mme Olga Andreoli et le Père Diacre

J’ai été également accueilli chaleureusement à l’église orthodoxe russe de la Résurrection du Christ de Meudon par le Père Diacre et l’adjointe du Marguillier, Madame Olga Andreoli.

L’église de Meudon, construite en 1925 et reconstruite plus tard, est un petit édifice, discret, niché en plein centre-ville. La communauté rassemble différentes générations :  descendants des russes blancs, qui ont émigré en France après la Révolution bolchévique de 1917, dissidents politiques russes fuyant le régime, puis une migration récente plutôt économique de Russes venus travailler en France. Les offices se tiennent essentiellement en langue russe. Tous les fidèles sont impatients de pouvoir bientôt se retrouver. Je les comprends.

  • Commémoration de la sortie des camps de concentration…

La cérémonie du souvenir des victimes et des héros de la Déportation s’est tenue le 8 mai dernier au Square Anna Marly à Meudon en présence du maire, des représentants des anciens déportés et des élus de la ville. Comme chaque année, j’ai tenu à participer à cette cérémonie afin que l’on n’oublie jamais !

Mon intervention : https://jacquesmaire.com/wp-content/uploads/2021/06/telegram-cloud-document-4-5776139699202558037.mp4

  • …et de la Victoire du 8 mai 1945

Aux côtés du maire de Meudon, des élus, du Comité d’entente des anciens combattants et des scouts, j’ai déposé une gerbe de fleurs au Monument aux Morts du cimetière de Trivaux à l’occasion du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945.


Mes dossiers à l’Assemblée nationale et à l’international

  • Vote du projet de loi « Climat et Résilience »

Rien ne vaut l’expérience utilisateur : sur mon toit blanc, peint par mes soins !

Le 4 mai dernier à l’Assemblée nationale, nous avons voté, en première lecture, le projet de loi dit « Climat et Résilience », issu des propositions formulées par la Convention citoyenne pour le Climat (CCC).

Ce texte transpose plus d’un tiers des 149 propositions de la CCC. Beaucoup d’autres ont déjà trouvé une réponse dans le cadre du plan France Relance, de la loi de finances pour 2021, de la loi d’orientation des mobilités et de la loi pour la lutte contre le gaspillage et l’économie circulaire. Enfin, 16 propositions nécessitent une action au niveau international ou de l’Union européenne.

J’ai porté, avec le soutien de 55 collègues députés, une disposition permettant de reconnaître le fait de peindre en blanc le toit des habitations, qui permet de réduire la chaleur à faible coût. J’ai obtenu du gouvernement que les toits blancs soient incités à travers un Certificat d’Économie d’Énergie (CEE).

  • Lancement de la commission d’enquête migration

Conférence de presse du 9 juin 2021 pour présenter la commission d’enquête sur les migrations

J’ai été nommé secrétaire de la commission sur les migrations lancée le 19 mai dernier. Elle examinera les conditions d’accueil des migrants et le respect de nos engagements internationaux. Une commission d’enquête impose une obligation à toute personne de coopérer sous serment sous peine de sanctions.

Nous sommes en train de retracer le parcours des migrants, la réalité de leurs conditions d’accueil et d’accès au droit. Ce travail nous a déjà mené à Calais, où le passage de la Manche ne s’effectue plus par le tunnel mais par des petits bateaux.

Notre commission transpartisane doit clore ses travaux dans six mois. Le temps de comprendre, analyser et apporter des solutions aux dysfonctionnements de notre politique migratoire.

  • Pour une fin de vie libre et choisie

« En France, on meurt mal ». C’est ce que me disent beaucoup d’entre vous. C’est pourquoi j’ai fait le choix, avec les députés de la majorité, d’ouvrir le débat sur la proposition de loi relative à la fin de vie.

Aujourd’hui, la loi Claeys-Leonetti n’est pas suffisante. La proposition de loi, discutée en avril à l’Assemblée nationale (mais non votée, faute de temps parlementaire dédié), la complète : elle propose de développer des soins palliatifs qui permettent d’alléger les souffrances d’une personne en phase terminale. Mais les soins palliatifs ne répondant pas à toutes les situations : il est plus fréquent, par exemple, que nous survivions à des maladies dégénératives, dont on mourrait il y a quelques années, mais dans des conditions parfois insupportables, prolongeant des agonies sans perspective. Cette loi est pour moi un geste d’humanité. J’agis, avec la majorité de mes collègues députés, pour que la fin de la discussion de cette proposition de loi soit inscrite au plus vite à l’ordre du jour. Nous espérons être entendus.

Retrouvez mon interview sur France Bleu Paris (8 avril 2021) : https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-du-matin/107-1/l-invite-de-france-bleu-paris-347

  • Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) – Mon rapport sur Alexeï Navalny m’a conduit à être sanctionné par la Russie

Jeudi 22 avril 2021 : la présentation de mon rapport sur l’emprisonnement de l’opposant politique russe Alexeï Navalny

J’ai présenté mon rapport sur la détention d’Alexeï Navalny durant la deuxième session de 2021 de l’APCE à Strasbourg.. Mes conclusions ont été largement votées : demande de libération immédiate, accès au médecin de son choix, visite par le Comité européen pour la prévention de la torture du Conseil de l’Europe, et appel au Comité des ministres pour que tous les moyens légaux, y compris l’article 46, soient utilisés pour que la Russie respecte ses obligations au Conseil de l’Europe.

Pour voir mon intervention à l’APCE : https://cutt.ly/nvC8QJL

Après la session de l’APCE, le 30 avril 2021, le ministère des Affaires étrangères de Russie a pris des sanctions contre huit responsables européens, dont une commissaire européenne, le président du Parlement européen et moi-même, au regard mon travail de rapporteur sur Alexeï Navalny. L’accès au territoire russe m’est désormais interdit, sauf réunion couverte par mon statut. J’ai aussitôt reçu le soutien du Gouvernement et du Parlement français, ainsi que des autorités européennes.

Cette décision ne changera rien à mon travail, qui se fonde sur les faits et le droit. Je demanderai à nouveau, à l’occasion de la session du 21 au 24 juin 2021, l’autorisation de me déplacer en Russie en tant que rapporteur de notre Assemblée. À la Russie de trouver les voies et moyens pour remplir les obligations auxquelles elle a elle-même souscrit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles Similaires

Tout savoir sur l’affaire Navalny au Conseil de l’Europe